Dans un univers qui est sans indice de temps, où s’entremêlent la réalité et l’onirisme, on découvre la révolte d’une petite fille dans la cour d’un couvent. Était une bête est l’adaptation d’un recueil de poèmes et à ce titre, la réalisation de ce film peut se permettre de sortir de la réalité et de jouer avec des paramètres tels que l’onirisme et le surréalisme. Tout est mis en place pour explorer la question de l’autorité, vu par l’imaginaire d’une fillette. Malgré toute l’ambiguïté apparente et voulue, chaque élément y est contrôlé avec précision.